News

Oppo pourrait posséder un SoC personnalisé d’ici 2 ans

Oppo logo
Rate this post

À l’instar de ses adversaires comme Apple, Samsung ou Google, Oppo pourrait bien fabriquer son propre chipset pour smartphones. La production de masse de la puce pourrait bien commencer dès 2023. Quant au processeur complet, la société le prévoit vers 2024.

Un début prometteur avec le MariSilicon X

Au mois de mars 2022, Oppo révélait la série Find X5 avec le MariSilicon X Imaging NPU. Ce dernier se présente comme son tout premier chipset personnalisé. Les rumeurs enflent quant à la production de la marque de ses propres puces, voire même des processeurs complets. Une nouvelle information attise les spéculations, et rapporte un calendrier plus explicite sur la date de sortie de la puce.

La filiale de conceptions de circuit intégré d’Oppo, Shanghai Zheku, travaille en ce moment sur un processeur d’application, selon IT Home. TSMC assurerait la fabrication du PA, basé sur une gravure en 6 nm. La puce entrerait en production de masse en 2023. D’après toujours le site chinois, Oppo se focaliserait ensuite sur un SoC gravé en 4 nm. Ce dernier rejoindrait le processeur d’application et un modem intégré. Ce projet aboutirait dans le courant de l’année 2024.

Les détails techniques à propos des puces restent encore inexistants. Le rapport omet également de mentionner si le processeur s’adressera aux produits haut de gamme ou économique. Mais toutes ces informations corroborent les spéculations déjà évoquées jusqu’à présent.

Oppo APU Marisilcon X

Réduire la dépendance à Qualcomm et Mediatek

Apple, Huawei et Samsung conçoivent déjà leurs propres puces, suivies par Google avec son Tensor. Le développement de puces personnalisées aide les fabricants à intégrer plus efficacement le matériel et les logiciels. Cela offre une occasion manifeste d’attirer les clients dans un écosystème plus vaste. Les interactions entre plusieurs appareils et accessoires se trouvent facilitées. Ils pourront ainsi partager les mêmes services logiciels.

La tendance des manufacturiers de concevoir leurs propres puces devrait également ébranler la suprématie de Qualcomm et Mediatek. Mais la recherche sur les puces s’annonce ardue, et ces dernières conservent une large longueur d’avance. Comme exemple, le géant Xiaomi lançait son premier processeur Surge 1 en 2017, son successeur demeure encore inexistant en 2O22.

Oppo semble vouloir suivre cette voie pour créer sa puce. Cela aiderait probablement la firme à diminuer sa dépendance à Qualcomm et Mediatek. L’avenir dira si cette personnalisation apportera une solution, ou bien restera comme un SoC parmi tant d’autres.

Conclusion

Oppo paraît bien concentrer ses efforts sur une partie de l’ensemble. Le processeur d’imagerie MariSilicon X entre en la matière avec le Find X5. Le Soc se montre tout à fait à la hauteur d’un produit phare. Nous nous demandons si les futures puces d’Oppo suivront cette voie.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ Populaire

To Top