News

Problèmes de batteries : un fléau pour les smartphones

Problèmes de batteries
Rate this post

Actuellement, l’usure progressive des batteries de smartphones constitue le premier problème de ces appareils. En effet, les utilisateurs changent principalement de téléphone, à cause de la baisse d’autonomie et de puissance de leur accumulateur. Les problèmes de batteries sont-ils un fléau pour nos appareils ?

Comprendre le principe de fonctionnement des batteries

De nos jours, les smartphones s’alimentent grâce à la technologie lithium-ion. Cette technique repose sur la circulation des électrons, avec une création d’une divergence de potentiel entre deux électrodes. Nous parlons d’ion négatif et d’ion positif. Le tout se trouve plongé dans un liquide conducteur ionique désigné par « électrolyte ». L’énergie créée permet, à divers appareils, comme les voitures électriques, un ordinateur portable ou votre téléphone mobile de fonctionner.

Quand la batterie approvisionne votre smartphone, les électrons amassés dans l’électrode négative se libèrent pour regagner l’électrode positive. Ce circuit représente la phase de décharge. Inversement, au moment où l’accumulateur se trouve en charge, l’énergie transférée de votre chargeur ramène les électrons. Cela se déroule à partir de l’électrode positive vers celle négative. Ces deux phases s’alternent pour constituer une boucle.

Un cycle entier d’une batterie s’achève quand sa charge passe de 100 à 0 %. Cela dit, un cycle peut prendre plusieurs jours. Par exemple, si la charge de votre pile descend à 50 %, vous aurez consommé la moitié d’un cycle. Vous rechargez ensuite votre smartphone à bloc. Le lendemain, vous le laissez encore une fois tomber à 50 %. Vous aurez alors effectué un cycle de batterie en deux jours.

Dès sa fabrication, une batterie lithium-ion neuve se conçoit avec un nombre précis et déterminé à l’avance, de cycles. Différents constructeurs proposent une moyenne de 800 cycles environ. Une fois ce nombre atteint, la batterie continue à alimenter votre smartphone. Cependant, elle se dégrade et perd approximativement 20 % de sa capacité. Ainsi, même chargée à 100 %, elle tiendra moins longtemps, comparée à sa performance au moment de l’achat.

Impact en France des problèmes de batteries

Concrètement, au-delà de deux ans d’usage, une batterie de téléphone perd 20 % de sa capacité initiale. Ce constat frustre les utilisateurs. YouGov RealTime trouve même un moyen de mesurer l’impact de cette frustration. En effet, le site d’étude aurait réalisé une enquête, en décembre 2021. La procédure consistait à connaître, parmi 1000 à 2000 personnes adultes, le résultat impliqué par l’usure des batteries sur les smartphones. L’étude s’étendait dans divers pays, dont la France.

Les équipes de DxOMark partagent les résultats et confirment les raisons principales pour lesquelles un utilisateur change de smartphone : sa batterie. Cela s’avère banal, toutefois, un appui chiffré apporte plus d’importance aux faits. Aussi, 36 % des usagers répartis dans le monde se procurent un nouveau smartphone, en raison de la perte d’autonomie de ce dernier. En complément, 19 % des personnes interrogées rapportent une baisse d’efficacité peu de temps seulement après leurs achats.

La frustration s’avère ainsi d’ordre économique. Acheter périodiquement un nouvel appareil engendre des charges importantes. Aussi, les pertes ou les manques à gagner, liés à l’inutilisation des éléments usés reste considérable. Enfin, les constructeurs de téléphones profitent sûrement de ce problème pour produire régulièrement de nouveaux smartphones. De ce fait, ces deux derniers points engendrent également un impact écologique.

En effet, les conséquences environnementales restent une occupation très sérieuse. Cela à cause des déchets constatés, une fois les anciens smartphones remplacés par des neufs. Aussi, une première solution pour réduire les achats trop fréquents de mobile, en raison de leur batterie, voit le jour. Il s’agit de la mise en place en France, d’un indice de réparabilité.

Conclusion

Votre smartphone s’alimente avec une batterie lithium-ion. Cette technologie apporte une innovation conséquente, mais la pile issue se dégrade en un laps de temps encore trop court. Pour le moment, l’absence de solution efficace amène les utilisateurs à changer fréquemment d’appareil.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ Populaire

To Top