SFR : une suppression aux environs 5000 postes ?

Thomas le 28.07.2016 à 20:00 Commentaires fermés sur SFR : une suppression aux environs 5000 postes ?

Le PDG de SFR, Patrick Drahi le mois de juin dernier a affirmé que l’effectif au sein de son entreprise est très élevé. Pour remédier à cela, le monsieur a donc décidé de réduire ce nombre au tiers, ce qui fait allusion à quelques 5000 suppressions de postes.

Patrick Drahi compte procéder à une restructuration

SFR vient d’annoncer une grande restructuration au sein de son entreprise, une refonte qui concerne une réduction de l’effectif.

SFR : une suppression aux environs 5000 postes ?

SFR : une suppression aux environs 5000 postes ?

A titre de rappel, le mois de juin dernier Patrick Drahi a annoncé publiquement des « sureffectifs »au sein de son entreprise, les employés ont compris aussi facilement le message que le PDG de la firme voulait faire passer. 5000 postes seront donc supprimés au sein de SFR à partir de cette année jusqu’en 2019, nous pouvons dire que le temps semble encore être long pour les employés concernées pour déposer leur CV ailleurs donc. C’était durant une réunion que la direction ainsi que les organisations syndicales ont pris cette décision qui ne manquera pas d’être tranchante pour certains employés. Selon le comité, le nombre de CDI ne devrait pas excéder les 9000 alors qu’actuellement ils sont 14 300, d’après une soustraction 5300 postes sont donc concernés.

Les raisons probable de cette suppression de poste au sein de SFR

En effet depuis que Numericable s’est offert SFR en 2014, la suppression de poste est devenue fréquent au sein de l’opérateur. La majorité des employés ont démissionné mais n’ont pas attendu la suppression, ils sont aux environs de 1000 à 1200. Mais à titre de rappel, SFR n’est pas le seul à procéder à une suppression de poste, Bouygues Telecom en 2012 à supprimer 2000 postes si Orange-lui a décidé de ne plus remplacer tous les départs à la retraite. Ce que l’on a remarqué c’est que lorsque Patrick Drahi fait une acquisition il procède toujours à une réduction de son effectif. Lors du rachat du cablo-opérateur Noos en France, Patrick Drahi a procédé à une suppression aux environs 60% de ses effectifs. Pour finir, tenons à rappeler que cette suppression de poste est aussi dû à la perte aux environs 1 million d’abonnés au sein de la firme l’année dernière. Bref, il y a de nombreuses raisons pourquoi une firme procède à une suppression de poste.

Il n'est plus possible de faire de commentaire.